Extrait du premier chapitre

"Un ving-trois décembre comme il y en a eu tant et tant, et comme il y en aura encore tant et tant.

De la maison du père Noël retentit une animation joyeuse et fébrile. Les elfes mettent la dernière main à la fabrication des jouets. Coups de marteau par-ci, coups de scie par-là, un peu de colle à bois, une couche de peinture vernie. Les elfes s’activent d’arrache-pied afin que tout soit prêt pour la merveilleuse nuit de Noël si attendue par des millions et des millions d’enfants de par le monde.

Et que fait le père Noël pendant ce temps ? Oh, mais lui non plus ne chôme pas. Il travaille avec son équipe d’elfes mécaniciens à peaufiner les réglages de son traîneau magique. Il s’agit d’un véhicule à la fois très simple et très sophistiqué. Il convient donc de s’assurer qu’aucun raté ne vienne affecter la tournée du vieil homme à la barbe blanche. Car pas de seconde chance possible, des nuits du 24 décembre il n’y en a, comme nous ne le savons que trop bien, qu’une seule, et une seule par an [...]”